Actualités2019-01-30T16:20:14+00:00

Actualités

Qu’est-ce que le régime réel d’une location meublée non professionnelle ?

En ce qui concerne la location meublée, le régime fiscal peut être de deux types : micro-bic ou réel. TOUT MEUBLER vous explique le régime réel. Quelles sont les conditions d’applications du régime réel pour une location meublée ? Le régime réel, pour une location meublée dont les recettes sont supérieures à 70000€, est automatiquement appliqué. En dessous de ce seuil, le régime réel devra être demandé par le propriétaire sur la déclaration d’existence P0i. En cas de changement de régime en cours d’activité, le propriétaire devra le déclarer au service des impôts des entreprises. Les avantages d’une location meublée au régime réel Le régime réel pour une location meublée permet au propriétaire de déduire les dépenses liées à cette activité, par exemple : les petites réparations et l’assurance du bien immobilier, l’électricité, les charges de copropriété ou encore les impôts liés à la location meublée. Ce régime fiscal prévoit également l’amortissement du

22 janvier 2019|

La LMNP et le régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux

La location meublée non professionnelle peut représenter un complément appréciable de revenus… qui est donc imposable. Le choix du régime micro BIC en tant que non professionnel peut présenter certains avantages. LMNP et micro BIC : la fiscalité simplifiée Le fonctionnement du régime de la LMNP en micro BIC est très simple. Le propriétaire bénéficie d’un abattement forfaitaire de 50 %, ou de 71 % en cas de meublé touristique. Le revenu net sera soumis à l’impôt sur le revenu. Les montants des loyers perçus sont à indiquer une seule fois dans la déclaration complémentaire 20142 CPRO. Cette procédure simplifiée évite de multiplier les opérations comptables et fait donc gagner du temps aux propriétaires. LMNP et BIC en réel : une solution intéressante L’autre solution est d’opter pour le régime réel, c’est-à-dire de ne plus déclarer seulement des revenus bruts, mais de calculer toutes les charges qui viennent s’imputer. Les frais déductibles

17 décembre 2018|

Le système d’amortissement LMNP en détail

Sous le statut LMNP, le régime réel prévoit la déduction des charges liées à la location meublée ainsi que les amortissements. Généralement, ce système permet au propriétaire de ne pas payer d’impôt sur les revenus locatifs. Qu’est-ce que l’amortissement ? L’amortissement d'une LMNP consiste à déduire des revenus perçus (les loyers) une fraction du capital immobilisé, qui est la traduction comptable de l’« usure » des biens. Vont donc entrer dans l’amortissement d’une location meublée non professionnelle : la valeur économique du bien immobilier, les montants des travaux effectués dans celui-ci et du mobilier acheté. Location meublée non professionnelle et amortissement, comment ça marche ? L’administration fiscale encadre la durée d’amortissement : l’amortissement d'une location meublée non professionnelle s’étale sur 25 à 40 ans pour le bien proprement dit (soit de 2,5 % à 4 % par an du prix hors taxe) et sur 5 à 7 ans pour le mobilier (soit

17 décembre 2018|