Actualités2019-06-12T11:14:21+02:00

Actualités

Dans quelle ville investir en 2020 ?

Pour les investisseurs, la question de la ville où acquérir se pose très régulièrement. En effet, pour ces derniers, il est indispensable de conjuguer les facteurs risque et rentabilité. Idéal Investisseur nous propose son classement des villes françaises où investir en 2020. En cinquième position : Angers Angers est la révélation de l’année en terme d’investissement locatif. Si la ville est très peu souvent citée parmi les métropoles d’intérêt immobilier, elle propose des prix attractifs (2.034 €/m2) conjugués à des rentabilités intéressantes. Située à seulement 1h40 de Paris avec la LGV, c’est une ville étudiante en plein devenir.   En quatrième position : Rennes Avec un prix moyen marché de 3.012 €/m2 et une rentabilité située aux alentours de 4,2 % brut, Rennes est une ville très dynamique. La présence de nombreux étudiants en font une métropole intéressante pour l’achat de grandes surfaces, pour de la colocation meublée par exemple.   En

31 octobre 2019|

La location meublée, pourquoi ?

Pour les néo-investisseurs, la choix entre location meublée et location nue se pose souvent. Le baromètre mensuel des loyers en temps réel de SeLoger fait ressortir trois avantages de la location meublée par rapport à la location nue : Un loyer plus élevé : dans certaines villes, les revenus générés par de la location meublée par rapport à de la location nue peuvent s'apparenter à un 13ème mois de loyer, voire un 14ème ou 15ème mois. Une évolution plus rapide : en 2018, les loyers moyens des locations nues ont connu une augmentation d'environ 2,5 %. Ce chiffre s'élève à 5,2 % pour les loyers de locations meublées qui connaissent une évolution très prometteuse. Une vacance locative moins importante : si une location nue met en moyenne 70 jours à être louée, une location meublée en met uniquement 46 en moyenne. Retrouvez l'intégralité de l'interview de Marie Coeurderoy sur BFM

18 octobre 2019|

Interview de Tout Meubler au Salon de l’Immobilier et de l’Investissement à Paris

Fiducy Invest et Tout Meubler se sont rendus au Salon de l'Immobilier et de l'Investissement à Paris. A cette occasion, nous avons rencontré MySweet'Immo qui a rédigé un article pour présenter notre nouveau service. "Redécorer votre salon, accorder votre cuisine à vos envies ou aux tendances, le tout pour faciliter l’emménagement, c’est ce que propose la plateforme de services Toutmeubler.com. Armelle Granger nous en dit plus. Et si de petites mains invisibles venaient aménager et équiper votre appartement, pour vous ? Vaisselle, couette, décoration, Toutmeubler.com « propose tout l’ameublement clés en main, pour des investisseurs et des propriétaires, soit pour leur résidence principale ou pour leur résidence secondaire », explique Armelle Granger, chargée de développement du site. « Emménager est bien souvent une épreuve pour les nerfs », c’est ce qu’on peut lire sur leur site internet. C’est toute l’idée derrière ce nouveau service : aider les propriétaires à emménager ou à mettre leur logement en location le

16 octobre 2019|

L’investissement locatif fait un boom en France

En France, le nombre de transactions destinées à de l’investissement locatif ne cesse d’augmenter : une hausse de + 19,9 % a été enregistrée entre le 3ème trimestre 2018 et le 3ème trimestre 2019. D’après Century 21, « ces acquisitions réalisées à titre de placement représentent désormais 27,1 % des transactions en France, un niveau jamais encore observé. » Le réseau précise également qu’il y a 10 ans, la proportion des investissements n’était que de 14,8 %. A Paris, le phénomène est à son paroxysme : les transactions réalisées à titre d’investissement locatif représentent 33 %, soit un tiers des transactions ! Cet essor est bien évidemment dû aux taux de crédits extrêmement bas, qui favorisent l’endettement. En août 2019, le taux moyen était de 1,17 %. Et les profils profitant le plus de ce contexte financier sont les moins de 30 ans : leur part a progressé de 8 % entre le 3ème trimestre

03 octobre 2019|

La colocation : pour qui et pourquoi ?

Si elle a tendance à effrayer les investisseurs immobiliers, la colocation peut être un moyen très rapide et très rentable de générer des revenus locatifs. Dans certaines villes, la demande est particulièrement forte. Quel est le profil-type du colocataire ?   Contrairement à ce qui est communément admis, le locataire-type n’est pas forcément étudiant. La plateforme LocService a publié mardi dernier son observatoire de la colocation, grâce aux données récoltées depuis un an, et les résultats réservent quelques surprises. L’âge moyen des candidats à la colocation avoisine les 28 ans, alors que l’âge moyen des étudiants en France est de 21 ans et quelques mois. Et pour cause : si les étudiants sont majoritaires parmi les candidatures (52 %), 43 % des candidats sont des gens qui travaillent, et 5 % sont des retraités ou personnes sans activité. Une colocation ne doit pas obligatoirement s’apparenter à une auberge espagnole, mais à un

03 septembre 2019|

Une nouvelle plateforme d’aide pour les propriétaires bailleurs

Ce mardi 09 juillet, le Gouvernement et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ont annoncé le lancement d’une nouvelle plateforme visant à accompagner les propriétaires immobiliers. Celle-ci, déjà en ligne, leur permet d’obtenir toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation de leur projet.   Le site internet, Facil Habitat, comporte 4 rubriques : 1 – Investir dans l’immobilier : ce volet met à disposition de ses usagers les bonnes pratiques pour réussir son investissement (carte interactive du territoire, conseils pour réaliser une bonne visite). De plus, il comporte une partie financière, avec un simulateur des frais de notaires, du coût d’hypothèque, mais également un simulateur d’amortissement. 2 – Réaliser des travaux : outre les informations sur les différents types de travaux, l’onglet comporte une liste d’artisans, ainsi que des conseils pour choisir le bon professionnel. 3 – Préparer la mise en location de mon bien : cette rubrique est principalement dédiée à la location

11 juillet 2019|

L’investissement locatif est en vogue en France

Au 1er semestre 2019, la part des ventes consacrées à l’investissement locatif a bondi, et ce dans de nombreuses villes françaises. Le bilan Le bilan semi-annuel du réseau Century 21 met en valeur l’envolée extraordinaire du taux des ventes concernant les biens en investissement locatif et non en résidence principale. Ainsi, sur tout le territoire, ce pourcentage a progressé de 31,8 % par rapport à la même période l’année dernière. Cet essor se retrouve dans l’ensemble des villes de France, avec les augmentations suivantes : + 38,8 % en Île de France + 29,3 % à Lyon + 23,6 % à Marseille Les causes de ce phénomène Ce phénomène serait lié à deux paramètres en particulier. Tout d’abord, les français sont très attachés à leur patrimoine immobilier, ce qui les pousse à effectuer ce type d’investissement. En outre, avec l’incertitude croissante concernant les retraites et les placements financiers, la pierre apparaît

02 juillet 2019|

Quelles sont les villes contenant la plus grande proportion de locataires ?

Avant tout investissement immobilier, il est très important de se renseigner sur le marché locatif du secteur dans lequel se trouve le bien. A cet effet, BFM Immo a compilé les chiffres de l’INSEE afin de dresser un classement des villes contenant la plus grande proportion de locataires. La région parisienne est la grande gagnante de ce classement, avec 6 villes dans le top 10. Les villes comprenant les taux de locataires les plus élevés sont les suivantes : Gennevilliers : 79,1 % Saint-Ouen-sur-Seine : 77,8 % Creil : 77,1 % Aubervilliers : 75,1 % Saint-Denis : 74,3 % Bagneux : 73,8 % La Courneuve : 73,2 % Ce fort taux de location provient en particulier de la présence de nombreux logements sociaux, qui favorisent le marché locatif. Paris, quant à elle, n’occupe que la 69ème position avec un pourcentage de locataires de 61,7 %. A la suite du classement arrivent les villes de Reims (71,1 %), Strasbourg

28 juin 2019|

Taux d’emprunt d’État sous les 0 % : quelles conséquences pour l’immobilier ?

Cette nuit, et pour la première fois depuis 1996, les taux d’emprunt d’État à 10 ans sont descendus sous la barre des 0 %, pour atteindre jusqu’à – 0,002 %. Quelles conséquences pour les banques ? De manière générale, les banques possèdent des liquidités qu’elles doivent placer afin de les rentabiliser. Avec un taux négatif, placer auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE) n’a plus aucun intérêt pour celles-ci, qui perdront même de l’argent ce faisant. De plus, actuellement, les marchés des obligations et des actions est très volatil, avec des rentabilités moins intéressantes pour les banques. Quelles conséquences pour les particuliers ?  Aujourd’hui, les banques possèdent peu de solutions de placement avec des rentabilités intéressantes. Ainsi, ces dernières privilégient le prêt aux particuliers, qui bénéficie également d’un taux de défaut très faible (0,1 % en France). Les particuliers peuvent donc, en fonction des profils, espérer des taux de crédit compris entre 0,6 % et 1,25 % sur 15 ans, 0,8 % et 1,45 % sur 20 ans,

19 juin 2019|

Location nue ou meublée, des baux différents !

Pour de l’habitation, en fonction du type de location (nue ou meublée), les caractéristiques des baux locatifs ne sont pas les mêmes. Zoom sur l’un des avantages de la location meublée : la souplesse du bail. Les types de baux en location nue Pour effectuer de la location nue, le propriétaire bailleur doit impérativement conclure un bail classique avec le locataire. En location meublée, un propriétaire peut conclure deux types de contrats avec son locataire : un bail meublé, ou un bail mobilité.   La durée des baux Si les baux classiques s’étendent sur une période de 3 ans renouvelables au minimum, la durée d’un bail meublé est d’un an renouvelable au minimum. Si le locataire est étudiant, cette durée peut être raccourcie à 9 mois non renouvelables. Enfin, un bail mobilité possède une durée très courte – de 1 à 10 mois non renouvelables. Globalement, les baux meublés sont donc

03 juin 2019|