Pour défiscaliser, plusieurs dispositifs ont été mis en place, comme les dispositifs Perrissol, Robien, Duflot, ou encore Pinel. Entré en vigueur en septembre 2014, ce dernier vient d’être reconduit jusqu’au 31 décembre 2021. Néanmoins, il a été recentré aux zones A bis, A et B1, les zones B2 et C n’étant plus exigibles.

 

Utiliser le Pinel pour défiscaliser

Grâce au dispositif Pinel, les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts de 12 % du prix d’achat du logement s’il est loué pendant 6 ans, de 18 % s’il est loué pendant 9 ans, et enfin de 21 % s’il est loué pendant 12 ans, sur une base de 300.000 €. Au total, il est donc possible de déduire jusqu’à 63.000 € si la durée choisie est de 12 ans.

Néanmoins, à la fin des 6, 9 ou 12 ans, une lourde fiscalité s’applique sur les propriétaires bailleurs qui ne bénéficient plus des avantages du mécanisme Pinel. Une solution pour y pallier : la location meublée.

 

Après le Pinel, transformer en location meublée

En transformant leurs biens nus en locations meublées, les investisseurs évitent de payer un impôt sur des revenus fonciers. En effet, les revenus locatifs générés sont des revenus BIC (régime LMNP réel). La différence entre les charges (achat du bien, taxe foncière, charges de copropriété, etc.) et les produits (revenus locatifs) crée un déficit comptable qui évite une fiscalité aux propriétaires pendant environ 15 ans.

En outre, en cas de transformation, le bien est amortissable sur sa valeur du marché actuel et non sur sa valeur d’achat.

La location meublée, quels avantages ?

En plus de l’avantage fiscal, la location meublée présente de nombreux intérêts :

  • La valorisation du loyer par rapport à la location nue (jusqu’à 20 % de plus)
  • Une souplesse de bail (1 an contre 3 ans pour de la location nue), avec possibilité de bail mobilité
  • Une usure moins rapide (car moins de déménagements)

Toutefois, si elle permet aux propriétaires d’accéder à de nombreux avantages et de rentabiliser leur investissement locatif, la transformation d’un bien nu en meublé doit se conformer à plusieurs règles. Entre autres, le bien meublé doit respecter la liste obligatoire du mobilier pour une location meublée, formulée dans le Code Général des Impôts.

 

Pour finir, si vous manquez de temps, ou que vous n’êtes pas sur place, le service Tout Meubler réalise pour vous la transformation de votre bien nu en meublé, de la petite cuillère au canapé !

 

Source :

Boursorama, « Investissement locatif : baisser ses impôts en deux temps avec le Pinel puis la location meublée »