Location meublée ou vide2019-01-22T11:00:27+02:00

Location meublée ou vide : les principales différences

Fiscalité, durée de bail, rentabilité… autant de points qui diffèrent entre les locations et qui doivent être connus de tous les propriétaires.

La question fiscale

Location vide ou meublée, la fiscalité et les régimes d’imposition changent. Les loyers pour un bien meublé sont des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) alors que ceux issus d’un logement nu sont des revenus fonciers. Dans le cas d’une location meublée soumise au régime réel, par exemple, la possibilité de déduire les charges et d’amortir le bien permet aux propriétaires de ne pas payer d’impôt durant plusieurs années.

La souplesse du bail

Lorsqu’il s’agit de choisir entre la location meublée ou vide, les propriétaires se décident généralement en fonction de la durée du bail. Cette durée n’est pas la même dans les deux cas. Pour une location vide, la loi impose une durée de bail minimale de trois ans lorsque le propriétaire est un particulier. Il pourra mettre fin à la location à l’échéance du bail, avec un préavis de 6 mois. Dans le cas d’un logement meublé, le bail est d’un an minimum. Le propriétaire pourra donner congé à son locataire à la fin du bail, avec un préavis de 1 mois. Les contrats de location meublée sont donc plus souples.

Investissement et rentabilité

Enfin, dernière différence entre location meublée ou vide, les frais et les loyers exigés. Pour qu’un bien soit considéré comme meublé, un équipement minimal doit être fourni. En contrepartie, un loyer plus important, entre 10 et 30 % selon la qualité de l’aménagement, peut être demandé par le bailleur.

En prenant en compte la fiscalité avantageuse, les loyers supérieurs, la souplesse législative, le taux de rentabilité d’une location meublée est bien supérieur à celui d’une location vide.