Parfois considérée comme un placement à risque par les investisseurs, la colocation meublée présente pourtant de nombreux avantages pour les propriétaires bailleurs.

1 – Une rentabilité maximisée

Dans le cadre d’une colocation, le loyer est partagé entre les différents occupants, chacun payant sa quote-part pour la chambre et le partage des espaces communs.

Grâce à ce système, les revenus locatifs peuvent rapporter jusqu’à 15 % de plus que si le logement est occupé par un locataire unique, comme un couple ou une famille. Ainsi, la rentabilité du logement est maximisée pour le propriétaire bailleur.

2 – Une limitation du risque de vacance locative

La vacance locative est le principal risque de l’investissement locatif. Une période sans locataire peut avoir un impact financier immédiat pour le propriétaire.

Or, dans une colocation, il est rare que tous les colocataires quittent le logement au même moment, ce qui permet de limiter ce risque. Certains propriétaires vont jusqu’à mettre en place un bail solidaire, demandant aux locataires de trouver un remplaçant s’ils quittent le logement.

3 – Une fiscalité fortement allégée

Le régime Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est compatible avec la colocation meublée. Il permet aux propriétaires bailleurs d’amortir le bien, bénéficiant ainsi d’une fiscalité nulle pendant une durée d’environ 15 ans, dans la plupart des cas.

Si la colocation meublée possède de nombreux avantages, sa gestion peut s’avérer plus complexe, pour les très grands logements notamment. Plusieurs sociétés peuvent assister les propriétaires bailleurs dans la gestion de leur logement.

Enfin, pour transformer leur appartement vide en colocation meublée, les propriétaires sont incités à faire appel à des sociétés spécialisées, telles que Tout Meubler. En effet, plus un appartement est meublé/décoré avec soin, plus les colocataires y feront attention.

 

Source :

Le Monde, « La colocation meublée est-elle vraiment un filon pour l’investissement locatif ? »