En 2019, plus d’1 million de transactions ont été réalisées dans le marché de l’ancien. À noter, la part de l’investissement locatif qui grignote de plus en plus de terrain sur le marché des transactions immobilières.

Plus d’1/4 des transactions dédiées à de l’investissement locatif

L’année dernière, 27,9 % des transactions ont été dédiées à de l’investissement locatif, soit plus d’un quart des ventes. Cette proportion a augmenté du pourcentage record de 25,3 %, entre 2018 et 2019.

 

Les profils d’investisseurs types

Parmi les investisseurs, les employés et ouvriers sont à l’origine de la plus grande part des transactions (plus de 25 %), les cadres moyens, de 18,1 % des ventes, et les cadres supérieurs et professions libérales de 13,8 % des ventes.

Deux profils d’investisseurs se dessinent : les acquéreurs investissant après l’achat de leur résidence principale, ainsi que les parisiens primo-accédants qui investissent en province. Les moins de 40 ans sont à l’initiative de la moitié des transactions.

 

Les villes ciblées

À Paris, 31 % des transactions sont aujourd’hui dédiées à de l’investissement locatif, et ce malgré l’envolée des prix.

Toutefois, la part de l’investissement progresse dans plusieurs régions françaises, telles que les Hauts-de-France (+7,4 %), ou encore le Pays-de-la-Loire (+5,9 %).

 

En 2020, sans une hausse conséquente des taux des crédits immobiliers, le marché de l’investissement locatif pourrait continuer de s’étendre.

 

 

Sources :

La Vie Immo, « L’impressionnant bond des investissements locatifs en France en 2019 »

Le Journal de l’Agence, « Le marché immobilier de l’ancien dopé par l’investissement locatif : plus d’1 transaction sur 4 réalisée à titre de placement »