S’endetter dans l’immobilier pour s’enrichir

De nombreux préjugés existent quant à la manière la plus adéquate de se constituer un patrimoine immobilier. « Je dois d’abord acheter ma résidence principale » ou encore « Je n’ai pas l’apport nécessaire pour investir » font partie des nombreux adages soutenus en matière d’investissement locatif. A contrario, quelqu’un qui recevrait une somme à quatre chiffres ou plus songerait immédiatement à rembourser ses emprunts.

Pourtant, l’emprunt est un moyen de s’enrichir. Comme le défend Ludovic Houzieux, directeur associé d’Artemis Courtage, « c’est tout simplement la technique employée par les fonds d’investissement, les foncières, ainsi que ceux qui disposent de hauts revenus ».Résultat de recherche d'images pour "investissement"

Or, l’immobilier est le seul actif qu’il est possible d’acquérir via un emprunt, donc en s’endettant. Avec des taux de prêts historiquement bas (inférieurs à 1,5 % toute l’année dernière, soit moins que l’inflation), aujourd’hui, d’après l’Insee, « le coût du crédit est nul, voire négatif ». De plus, l’allongement de la durée du prêt immobilier permet de diminuer drastiquement le montant de l’apport nécessaire, qui peut, selon les situations, être nul aujourd’hui.

 

En 2018, 21 % des transactions ont été réalisées dans l’immobilier ancien, contre 15 % en 2017 : un bel avenir pour les investissements locatifs en 2019 !

 

Source : Challenges, « Pourquoi s’endetter permet de s’enrichir »

2019-02-14T16:30:30+02:00